Section PCF RATP

Section PCF RATP
Accueil
 

Une section active

 
 
 

Augmenter les tarifs des usagers, trouver des ressources dans le 93 et le 94 et pas à La Défense :

la politique caricaturalement inégalitaire de Valérie Pécresse avec la complicité de Macron !

Lors du débat d’orientation budgétaire pour 2018 qui se déroulait ce matin au conseil
d’administration d’IDF Mobilités, Valérie Pécresse a présenté ses pistes de recette pour les années à venir. A moyen terme, l’augmentation des recettes de trafic de 4% par an : le chiffre apparaît au détour d'une page du document d'orientation budgétaires 2018 d'Île-de-France Mobilités. Cela implique des hausses de tarifs élevées pour les usagers, bien au-delà de l’inflation. Et dès 2018, le début d’une augmentation progressive du versement transport des entreprises, mais seulement en Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. Valérie Pécresse a informé le CA qu’un amendement est présenté en ce sens à la commission des finances de l’Assemblée Nationale. Un amendement porté par la députée En Marche Amélie de Montchalin, ex-collaboratrice de Valérie Pécresse.

Ce ne sont évidemment pas les priorités des administrateurs PCF, Jacques Baudrier, Pierre Garzon et Fabien Guillaud-Bataille.

Pour Jacques Baudrier, conseiller de Paris : "il est pour nous hors de question d'accepter des augmentations de tarifs importantes. Il faut de nouvelles recettes, comme le retour de la TVA à 5,5% et l'augmentation du versement transport dans les zones les favorisées de Paris et des Hauts-de-Seine. 500 millions de recettes qui permettraient des augmentations d'offres bus beaucoup plus conséquentes."

Pour Pierre Garzon, vice-président du Conseil Départemental du Val-de-Marne : "chercher des recettes dans les départements de l'Est parisien, le 93 et le 94, est une honte. Alors que le déséquilibre habitat-emploi en Île-de-France ne cesse d'augmenter, c'est faire le choix de faire payer plus les entreprises de Bobigny ou Créteil et pas celles de La Défense et des Champs Elysées. C'est une caricature en termes d'inégalités, portée par les élus LR et LREM avec la complicité d'Emmanuel Macron et Valérie Pécresse."

Les Administrateurs PCF d’Ile-de-France Mobilités

Jacques BAUDRIER, Conseiller de Paris
Pierre GARZON, Vice-Président du Conseil départemental du Val-de-Marne
Fabien GUILLAUD-BATAILLE, Conseiller régional d’Ile-de-France