Section PCF RATP

Section PCF RATP
Accueil
 

Une section active

 
 
 

6 mars 2018, Solidarité avec La Palestine

Le 6 mars 2018 de 11h15 à 14h00 - Centre BUS d'Ivry

Rencontre avec Fadwa KHADER, résistante palestinienne, féministe.

Avec cette initiative, les communistes de la RATP souhaitent témoigner de la situation en Palestine, notamment après les récentes arrestations de notre compatriote Franco palestinien Salah HAMOURI et de la jeune palestinienne Ahed TAMIMI.

La Palestine est privée de liberté.

L’année 2017 a été marquée par l’aggravation des conditions de vie des Palestiniens, l’accélération de l’extension des colonies qui est un véritable cancer, la répression brutale des militaires israéliens pour briser la Résistance, par des milliers d’arrestations et des dizaines de morts au cours d’affrontements quotidiens. L’armée israélienne tire à balles réelles face à des palestiniens désarmés. Gaza est de plus en plus invivable et toujours sous blocus. Les Palestiniens sont à bout après 50 ans d’occupation illégale. Cette situation est inacceptable et contraire aux droits humains.

L’année 2017 est aussi marquée par la déclaration de TRUMP reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël. C’est une attaque inacceptable contre la paix dans le monde. Le Président des Etats-Unis viole le droit international et prend le risque d’embraser tout le Moyen-Orient. Rappelons que la résolution 478 de l’ONU condamne Israël faisant de Jérusalem sa capitale.

Dans le même temps, le gouvernement français déclare l’année 2018 « Saison France/Israël ». De nombreuses manifestations  culturelles sont prévues pour le 70ème anniversaire de la création de l’Etat d’Israël.
Israël est un État qui mène une politique coloniale et la France doit porter haut et fort auprès de l’Europe et de l’ONU l’exigence internationale d’une paix fondée sur le droit. Le premier acte fondateur de la France doit passer par la reconnaissance de l’Etat de Palestine avec Jérusalem-Est comme capitale, la suppression de la colonisation et de l’occupation militaire et le droit au retour des réfugiés.
En France, l’année 2018 doit être l’année de la Palestine au travers de multiples actions de solidarité, de manifestations culturelles, de campagnes BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Nous soutenons à ce titre l’appel de nombreux artistes engagés pour la Palestine

50 ans d’occupation militaire et de colonisation

En 1967, Israël lance une guerre « préventive », la guerre des 6 jours. Cette attaque éclair lui permet d’occuper de nouveaux territoires palestiniens, la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est. L’Etat d’Israël va y installer des colonies de peuplement, formellement interdites par le droit international. Il va construire un mur de 700 kms de long pour isoler les Palestiniens, les empêcher de circuler librement. Il va disposer des check points, construire des routes pour les colons interdites aux Palestiniens. Il va créer en toute impunité une prison à ciel ouvert, un apartheid assumé. Aujourd’hui, plus de 400 000 colons occupent la Palestine.

Palestine-Israël : les conditions d’une paix durable :

  • La création d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-est comme capitale, solution dite « à deux États », l'un israélien et l'autre palestinien, coexistant côte à côte en paix.
  • Le démantèlement du mur et des colonies.
  • La levée du blocus de Gaza.
  • La libération de tous les prisonniers politiques.
  •  Le retour des réfugiés qui le souhaitent.

Ces mesures ont toutes fait l’objet de résolutions de l’ONU … jamais appliquées jusqu’ici