Section PCF RATP

Section PCF RATP
Accueil
 
 
 
 

Les élus PCF aux côtés des personnels pour mettre en échec la déshumanisation du réseau Métro et RER !

Dans le cadre de la nouvelle « expérience client », la direction de la RATP a prévu au 4° trimestre 2018 une expérimentation sur la ligne 6 du métro. Celle-ci conduirait à ne plus assurer la présence d’agents à certaines heures dans plusieurs stations, entraînant de fait une déshumanisation de celles-ci.

Ce projet est en réalité la clé de la productivité à SEM et est à ce titre appelé à être ensuite généralisé à tout le réseau.

Sollicités par la CGT RATP, les élus Communistes du Conseil de Paris ont déposé un vœu rappelant les exigences de Service public à l’entreprise RATP, et notamment sur l’importance de la présence humaine dans les stations et les gares. Ce vœu a été adopté à l’UNANIMITE par le Conseil de Paris.

Cela va peser lourd pour la suite. Après ce vote, le projet de la direction de la RATP est en effet en grande difficulté.

Il convient bien entendu de rester mobilisés.

Mais cet épisode démontre qu'il est possible de défendre efficacement le Service Public, notamment lorsque la mobilisation des personnels et de leurs organisations syndicales s'articule avec l'intervention des élus.

Il montre aussi tout l'intérêt de disposer dans les assemblées de la République d'élus au service du peuple et de ses intérêts, comme le sont les élus communistes. C'est du reste la troisième fois en quelques années que les élus PCF de Paris interviennent sur ce sujet du service en station.

OUI, le contenu du service en station et en gare doit évoluer pour prendre en compte les nouveaux défis comme la généralisation de la télébillettique. Mais dans le sens d'un renforcement du Service public, pas d'une désertification et d'une déshumanisation du réseau.

OUI, l'organisation du travail peut parallèlement être repensée. Mais dans le sens d'un enrichissement des métiers et d'un recul de l'isolement des agents, pas pour faire des économies sur l'emploi et dégrader le Service public.

Chaque voyageur doit pouvoir dire et ressentir que, dans le métro parisien, on se sent épaulé et en sécurité. Un service après-vente uniforme sur l’ensemble du réseau, des informations fiables au service des usagers, une gestion du bon état des lieux, une assistance immédiate aux usagers en situation d'incident (malaise ou chute, gestion des flux en cas de perturbation du trafic, etc.), voilà les clés de la réussite.

Et pour cela, la présence humaine dans chaque station et gare tout au long de la durée du service est une exigence incontournable.

Cela signifie aussi que, pour un meilleur service, les effectifs ne doivent pas diminuer comme ces dernières années, mais au contraire augmenter… Le réseau grandissant, l'emploi doit suivre.

C’est l’intérêt commun des salariés et des usagers.