Section PCF RATP

Section PCF RATP
Accueil
 
 
 
 

Journée d'étude sur les transports franciliens du 6 février 2015

Introduction

Mes chers camarades, je tiens avant tout à vous remercier d’avoir répondu à l’invitation de la section RATP du Parti Communiste Français pour participer à cette journée d’étude sur les transports publics en Idf.

Notre initiative repose sur le constat que la question des transports publics et de leur développement fait partie des préoccupations majeures des franciliens mais également de notre Parti. Nous attachons une importance particulière aux travaux de cette journée parce que nous considérons que ce sujet est un enjeu majeur des prochaines élections cantonales de mars 2015 qui seront-elles mêmes suivies des régionales en fin d’année.

Nous le savons, les multiples activités de transport constituent un secteur très important de l’activité économique de notre région : • Sur le plan économique, on constate une forte croissance de la mobilité des personnes et des marchandises. • Sur le plan social, le développement des transports s’accompagne d’inégalités croissantes entre groupes sociaux et entre territoires. Les transports collectifs urbains doivent assurer l’accessibilité du centre principal et des centres secondaires de l’agglomération, ainsi que des principales zones d’activités, à toutes les catégories de population. • Sur le plan environnemental, les transports sont reconnus responsables de nombreuses nuisances résultant de la congestion de certaines infrastructures et de différentes formes de pollution dangereuses pour la santé publique.

La question se pose d’une réduction, à terme, de la demande de transports « à la source », ce qui signifie une modération de la mobilité des personnes résultant notamment d’une localisation plus compacte des logements, des activités, des services sur les territoires. Pour les marchandises, c’est la question d’une redistribution des localisations d’activités de production, de stockage, de distribution… Les politiques de transports constituent un volet majeur des politiques globales de développement durable :

  • Sans doute parce qu’il s’agit d’un des secteurs les plus problématiques des activités humaines. En croissance rapide, les transports impactent des composantes essentielles de la non-soutenabilité du développement actuel : la pollution, l’épuisement des ressources naturelles, l’émission de gaz à effets de serre. Des réorientations drastiques s’imposent.
  • Mais aussi parce que les transports étant inséparables de nombreuses activités humaines importantes et même des modes de vie, leurs politiques doivent s’inscrire dans des visions globales et à long terme, et donc dans des démarches politiques d’envergure. Il nous faut donc regarder les transports dans une vision élargie de l’aménagement et du développement des territoires. C’est pourquoi nous avons voulu que cette journée d’étude s’adresse aux adhérents du parti à la RATP, aux élus communistes au Parlement, à la Région et au STIF, aux fédérations d’Ile-de-France, aux structures régionales et aux secteurs concernés de la direction nationale.

L’objectif est double : • Se mettre au clair sur les principaux enjeux actuels des transports publics en Ile-de-France. En effet, la dernière journée de ce type remonte à janvier 2011, et nous avons besoin d’un moment de mise à niveau et de partage en termes d’informations et analyses. Surtout au moment où se prépare le renouvellement du contrat entre le STIF et la RATP sur lequel nos élus et nous-mêmes allons être amenés à intervenir. • Préciser nos objectifs politiques, notamment sur deux points d’actualité : o Avec quelles propositions et arguments gagner de nouvelles ressources pour financer le système de transport public dans notre région ? o Comment continuer la bataille contre la libéralisation du service public et contrecarrer les tendances au dumping social qu’elle porte ?

Cette initiative se déroulera en deux parties : 1. Un exposé le matin sera consacré à la situation et aux enjeux des transports publics franciliens, puis nous aurons une discussion générale, avant la pause de ce midi. 2. Deux exposés plus courts cet après-midi seront consacrés aux questions de financement pour l’un et à la lutte contre la libéralisation et le dumping social pour l’autre, avec à chaque fois un temps pour le débat. L’objectif étant de dégager des pistes d’intervention et des moyens pour les faire avancer. Belle journée et bons travaux à tous.

 

le 19 juin 2016

Une bataille permanente a mener pour de nouveaux financements

Contre la libéralisation et le dumping social: comment agir?